top of page
Rechercher

L'ALLEGORIE DE PÂQUES

Le dogme chrétien rassemble les croyants autour d'un paradigme qui fut créé à une époque ou la plupart ne savaient ni lire ni écrire.

Il fallu créer des métaphores et des paraboles pour rendre le principe compréhensible et acceptable par la plupart.

On a ainsi pu "civiliser" les populations en développant notamment le principe de culpabilité.

N'oublions pas qu'il y a deux mille ans, l'Empereur Néron éclairait ses gigantesques fêtes et orgies en faisait crucifier des esclaves qu'il enduisait d'huile pour les faire brûler comme torches vivantes. La vie n'avait alors aucune valeur au regard de la conscience des peuples.

Deux millénaires plus tard, nous en sommes toujours à une histoire décalée qui trouve de moins en moins de crédit. Et pour cause, les populations chrétiennes ont désormais accès aux connaissances. Ils savent lire, écrire et raisonner. Ils ont des smartphone et des réseaux de communication qui permettent d'échanger les informations instantanément à l'échelle planétaire. Les églises se désertifient car la lecture littérale ressemble plus à un conte pour enfants totalement décalé face aux injustices et aux difficultés de la vie quotidienne.

Alors par quête de vérité et de spiritualité, nombreux sont ceux qui cherchent refuge dans des dogmes et des enseignements orientaux ou extrême orientaux et parfois sectaires.

En réalité, comme nous l'enseigne la Kabbale, nous devons apprendre à adopter plusieurs niveaux de lecture des textes sacrés.

Dans son déroulement chronologique, le Christianisme s'appuie sur les anciennes fêtes païennes qui célébraient les solstices et les équinoxes.

Le solstice d'hiver, la Saint-Jean d'hiver, l'Evangéliste, célèbre la renaissance le 21 décembre. A compter de cette date, les journées rallongent.

On ouvre ainsi un chemin qui s'éclaire chaque jour davantage au sens propre comme au sens figuré.

Ainsi, la naissance de Jésus-Christ doit être interprétée comme la prise de conscience de l'étincelle divine qui se trouve en chaque Être vivant.

Leurs capacités conceptualisatrices font que les humains sont tous en réalité des Dieux créateurs.

Dieu n'est pas à l'extérieur de nous. Il est en nous. Et le Christ représente le "Témoin Silencieux" qui siège en notre coeur.

A défaut de cette conscience, nous demeurons des automates d'un système, des esclaves volontaires.

L'éveil de cette conscience nous invite à emprunter ce chemin extraordinaire qui peu à peu, jour après jour, va rendre la parole au Témoin Silencieux, au Christ en chacun de nous.

Ainsi cheminons-nous vers cet éveil progressif de la conscience qui nous fait découvrir la puissance de la foi et la magie de la prière.

Mais pour que la transmutation se fasse, le quotidien doit s'accompagner d'exercices spécifiques qui permettent d'accéder à l'éveil au sens physiologique, psychologique et endocrinologique. Le plus perfectionné des véhicules reste stérile si son moteur reste éteint.

Nous vivons la plus fabuleuse période de l'humanité, car désormais la science sait expliquer tous ces processus biologiques.

Car l'éveil de la Kundalini n'appartient pas à l'hindouisme au même titre que le principe du Tchan n'est pas une exclusivité du Taoïsme.

Ce ne sont que des terminologies qui évoquent des pratiques d'éveil spirituel liée à l'une ou l'autre philosophie spirituelle.

Dans les faits, la voie tantrique, les exercices mantriques, les théurgies du Dzogchen, les méditations Zen, le Dhykhr de l'islam Soufie ou l'Hésychasme se retrouvent dans toutes les doctrines spirituelles, mais adaptées aux différents peuples et civilisations.

Tous ces enseignements se retrouvent également dans la Bible à condition d'apprendre à lire à plusieurs niveaux.

Et tout devient magique alors.

Car la crucifixion représente le contrôle du mental. A l'instar de Saint-Georges terrassant le dragon, la lance ne tue pas le dragon, mais elle contrôle le Verbe, plantée dans la langue du dragon.

La résurrection du Christ représente l'éveil de la conscience, la parole libérée du Témoin Silencieux, ce regard nouveau que nous portons sur la vie et qui nous ouvre un chemin d'éternité. En langage moderne, nous décuplons ainsi nos capacités de développement personnel.

La science moderne nous révèle que nous sommes tous unis dans une conscience créatrice globale.

Albert EINSTEIN disait : "Le drame des temps modernes, c'est que les humains pensent qu'ils sont tous individuels, alors qu'en réalité, ils sont tous unis dans une même conscience."

Chaque pensée, chaque parole et chaque acte s'inscrit et interagit dans cette universalité dans un immense champ d'information et d'énergie en expansion permanente qui se nomme champ morphique, champ akashique, champ quantique ou autrement encore selon les approches individuelles.

Nous interagissons tous pas résonance morphique les uns par rapport aux autres.

A ceux qui pensent qu'il peuvent impunément agir envers et contre tous, qu'ils sachent que le champ morphique répond à des lois immuables et inaltérables.

Car dans l'infiniment petit, tout n'est que vibration.

Le grand Nikola TESLA le disait : "Il faut considérer l'universalité par ses fréquences vibratoires".

Les pensées immatérielles sont animées par des fréquences électriques et leurs effets produisent de l'énergie magnétique.

Hermès Trismégiste le disait : "Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas".

L'universalité est organisée comme notre incarnation temporelle. Le cerveau fonctionne par impulsions électriques et les pensées créent les émotions. Celles-ci génèrent de l'énergie magnétique.

Cet ensemble électro-magnétique est régit par des lois physiques de polarité qui s'attirent ou qui se repoussent.

Les lois morphiques sont au nombre de trois :

  • La loi de causalité : elle n'engage que notre conscience individuelle.

  • La loi de compensation et d'interaction : elle interagit entre plusieurs consciences.

  • La loi d'attraction : les informations similaires s'attirent à condition que les deux lois précédentes soient comprises.


Voilà ainsi en résumé, la réalité des enseignements bibliques dans un langage décodé.

Pâque est une célébration d'espérance ou nous crucifions notre mental avec ses turpitudes pour libérer la Présence divine qui rayonne en chacun de nous. C’est cela la résurrection.

CHATEAUBRIAND ne s'y est pas trompé dans son oeuvre "Génie du Christianisme".

Par un regard éclairé et par des niveaux de lecture adaptés, nous découvrons que la Bible représente l'un des plus extraordinaires cours de développement personnel.

Comme le dit Eliphas LEVY, la Bible synthétise les enseignements de tous les autres courants spirituels réunis.

Lorsque vous dégusterez des oeufs de Pâques, visualisez l'embryon contenu symboliquement dans l'oeuf comme le germe de votre propre créativité.

Le lièvre de Pâques représente le mental qui rumine. En mangeant son symbole en chocolat vous vous libérez de son emprise.

Eveillez-vous, vivez et créez sans retenue dans un esprit d'Amour et d'unité.

Joyeuses Pâques à vous.


Francis STUCK




189 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page